Actualité
  • Register

Un Réseau visant la création d’un cadre de réflexion, de rencontres et d’échanges entre les Instituts des finances publiques d’Afrique a été créé en marge de la 2ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique (CIFP 2017), tenue du 21 au 23 novembre à Marrakech.

Ce réseau, dont la présidence et le secrétariat général ont été confiés respectivement à la Direction des affaires administratives et générales et à l’Institut des Finances, relevant du ministère marocain de l’Economie et des Finances, traitera de toutes les questions ayant trait avec la gouvernance des finances publiques dans la région.

Il a pour mission d’offrir aux pays membres une plateforme de mutualisations, de synergies, de coopération et de dialogue interculturel, ainsi que de créer une valeur ajoutée à l’ensemble des intervenants dans le processus de réforme des finances publiques, a affirmé Mohammed El Kharmoudi, président du réseau et directeur des affaires administratives et générales au ministère de l’Economie et des Finances.

Cette plateforme permettra de jeter la lumière sur les difficultés communes des pays membres dans la mise en œuvre des politiques de renforcement des capacités et d’y trouver les solutions idoines, a-t-il expliqué.

Et de signaler que ce réseau « sera certainement un outil privilégié pour réaffirmer l’importance du renforcement des capacités dans l’accompagnement des réformes des finances publiques engagées dans les différents pays africains ».

Organisée par l’Institut des Finances du Maroc (IDF) et le Programme supérieur de spécialisation en finances publiques (PSSFP) du Cameroun, avec l’appui d’Expertise France, la conférence CIFP 2017 s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique du ministère de s’ouvrir sur ses partenaires d’Afrique, notamment les instituts et les organismes de formation, le but étant d’impulser le travail en réseau et encourager les mutualisations et les synergies en faveur de l’échange d’expertise et du partage des bonnes pratiques, selon le ministère.

Elle s’inscrit dans la lignée de la première conférence tenue en octobre 2016 à Yaoundé qui a fait ressortir de nombreuses recommandations consacrant la volonté et la détermination commune de moderniser aussi bien les départements et les instituts en charge de l’Economie et des finances que les autres administrations publiques.

Cette manifestation, initiée sous le thème « La nouvelle Gouvernance des Finances publiques: vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable » rassemble les responsables des instituts des finances et les représentants des ministères économiques et financiers de plusieurs pays africains.

Elle se veut une occasion d’échanger sur les thématiques de la nouvelle gouvernance financière publique, à savoir les finances publiques et la budgétisation sensible au genre et le développement durable et la finance climat.

Les instituts des finances sont des acteurs majeurs de la modernisation de l’action publique et contributeurs aux Objectifs du développement durable, a souligné, mercredi à Marrakech, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid.

Dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Zouhair Chorfi, lors de la 2-ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique (CIFP 2017) tenue du 21 au 23 novembre, sous le thème "La nouvelle Gouvernance des Finances publiques: vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable", M. Boussaid a fait savoir que cette conférence consacre la volonté et la détermination communes d’œuvrer à la modernisation des départements et institutions en charge de l’Economie et des finances et de l’administration publique en général favorisant l’équilibre entre les dimensions environnementale, économique et sociale.

A cette occasion, il a indiqué que le choix des thématiques de cette conférence vient souligner l’ambition des pays africains d’agir pour se concentrer sur les défis globaux du changement climatique, le développement durable, la bonne gouvernance des finances publiques et l’efficacité de la dépense.

Dans ce sens, le ministre s’est dit convaincu que la mutualisation des expériences est un accélérateur efficace du processus de conduite des réformes et un véritable gage d’optimisation des moyens et de consécration des efforts en faveur de la croissance partagée, du développement humain et de la prospérité des peuples frères.

Et de souligner l’importance du rôle du renforcement des capacités comme levier principal de modernisation de la gouvernance des finances publiques et accélérateur de la mise en place des réformes initiées dans les différents pays d’Afrique.

De son côté, le président du Comité de pilotage du Programme supérieur de spécialisation en finances publiques (PSSFP) du Cameroun, Basahag Achille Nestor, a relevé que cette édition est d’une importance capitale permettant de consolider le chantier de mise en place d’une plateforme consacrée à l’échange entre les acteurs de la formation en finances publiques et de mutualiser leurs expériences.

Pour sa part, la directrice adjointe à l’Expertise France, Joëlle Loyer, a relevé l’importance de cette rencontre qui réunit des spécialistes de finances publiques dans l’optique d’accompagner les réformes des administrations financières, saluant le travail et la forte mobilisation de l’Institut des Finances du Maroc (IDF) pour la réussite de cet événement.

Cette manifestation a été marquée par la création d’un réseau des instituts des finances publiques d’Afrique, la remise d’une série de trophées à plusieurs personnalités marocaines et étrangères et la signature de nombreuses conventions de partenariat entre, d’une part, le ministère de l’Economie et des Finances et l’Institut des finances publiques, et, d’autre part, entre plusieurs institutions nationales et internationales.

Organisée par IDF et le PSSFP du Cameroun, avec l’appui d’Expertise France, la conférence CIFP 2017 s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique du ministère de s’ouvrir sur ses partenaires d’Afrique, notamment les instituts et les organismes de formation afin d’impulser le travail en réseau et encourager les mutualisations et les synergies en faveur de l’échange d’expertise et du partage des bonnes pratiques.

Elle s’inscrit dans la lignée de la première conférence tenue en octobre 2016 à Yaoundé qui a fait ressortir de nombreuses recommandations consacrant la volonté et la détermination commune de moderniser aussi bien les départements et les instituts en charge de l’Economie et des finances que les autres administrations publiques.

LE RECTEUR DE L’UNIVERSITE DE YAOUNDE II-SOA

Communiquent

Un appel à candidatures est lancé pour l’entrée au niveau 1 du cycle de Master du Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques, au titre de l’année académique 2017/2018, au centre unique de Yaoundé.

            Cet appel à candidature concerne les filières suivantes, selon le nombre de places ci-après précisé :

I.                   Formation en présentiel

·         Economie Publique et Gestion Publique:                                 25 places;

·         Fiscalité, Finance et Comptabilité Publique:                            25 places;

·         Gouvernance Territoriale et Finances Publiques locales:          25 places;

·         Marchés Publics et Partenariats Public-Privés:                         25 places;

·         Audit et contrôle:                                                                     25 places.

II.                Formation à distance

·         Economie Publique et Gestion Publique:                                 10 places;

·         Fiscalité, Finance et Comptabilité Publique:                            10 places;

·         Gouvernance Territoriale et Finances Publiques locales:          10 places;

·         Marchés Publics et Partenariats Public-Privés:                         10 places;

·         Audit et contrôle:                                                                     10 places.

Pour de plus amples informations sur la présentation des candidatures, nous vous invitons à télécharger les documents de l’appel à candidature ci-dessous :
· 01 fiche d’inscription à télécharger à l’adresse http://candidature.pfinancespubliques.org/

· Télécharger le communique en français http://candidature.pfinancespubliques.org/doc/2017/Communique_appel_a_candidature_2017.pdf
·Télécharger le communique en anglais http://candidature.pfinancespubliques.org/doc/2017/Request_resume_for_applications_2017.pdf
Les dossiers complets de candidature doivent parvenir au bureau de la scolarité du PSSFP à Yaoundé, au plus tard le 15 décembre 2017 à 15h30 min.

Le Royaume du Maroc abrite du 21 au 23 novembre 2017 à Marrakech, la 2ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique qui se déroule sous le thème : « La nouvelle Gouvernance des Finances publiques: vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable».

Organisée par l’Institut des Finances du Maroc relevant du Ministère de l’Economie et des Finances et le Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques du Cameroun avec l’appui d’Expertise France, cette conférence rassemble les responsables des Instituts des Finances et les représentants des Ministères économiques et financiers d’environ 40 pays africains.

Cette rencontre a été marquée par le Discours du Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mohammed BOUSSAID, qui a été prononcé par le Secrétaire Général du MEF, Monsieur Zouhair CHORFI.

Dans son message adressé aux participants, Monsieur le Ministre a précisé que le choix du Maroc comme terre d’accueil de cette conférence coïncide avec le retour de notre pays, cette année, au sein de l’Union Africaine et l’accord de principe de son adhésion à la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest, ainsi qu’à l’établissement de partenariats diversifiés et féconds avec les pays africains.

Monsieur le Ministre a par ailleurs, souligné que cette conférence qui est inscrite dans la lignée de la première conférence, tenue en octobre 2016 à Yaoundé, consacre la volonté et la détermination communes d’œuvrer à la modernisation des départements et Institutions en charge de l’Economie et des Finances et de l’Administration publique. Le discours de Monsieur le Ministre a relevé l’importance particulière des thématiques retenues pour cette conférence dans le contexte actuel où l’économie mondiale transite vers un modèle économique appelant au respect des impératifs du développement durable en matière de protection de l’environnement, de résilience face aux effets du changement climatique, d’équité, de protection des droits des femmes et des hommes.

Pour sa part, le Directeur des Affaires Administratives et Général du MEF, Monsieur Mohammed EL KHARMOUDI, a annoncé la création le mardi 21 novembre 2017 lors de cette conférence, du réseau des Instituts des Finances d’Afrique dont la présidence et le secrétariat général ont été confiés au Ministère marocain de l’Economie et des Finances. Monsieur EL KHARMOUDI a à cet effet, affirmé que ce réseau vise la création d’un cadre de réflexion, de rencontres et d’échanges entre les Instituts des Finances Publiques d’Afrique et des autres pays souhaitant adhérer au réseau, sur toutes les questions ayant un lien avec la gouvernance des finances publiques.
Le Directeur des Affaires Administratives et Générales du MEF a précisé que le réseau a pour mission d’offrir aux pays membres une plateforme de mutualisations, de synergie, de coopération et de dialogue interculturel et de créer une valeur ajoutée à l’ensemble des intervenants dans le processus de réformes des finances publiques. Il est à préciser que la 2ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique est l’occasion d’échanger sur les thématiques de la nouvelle gouvernance financière publique à savoir :

  1. Les finances publiques et à la budgétisation sensible au genre ;

  2. Les marchés publics et du partenariat public-privé ;

  3. Le développement durable et la finance climat.

Les travaux de la conférence se déroulent sous forme de panels animés par des experts internationaux et responsables des instituts des finances provenant de 40 pays. Des ateliers de formation sur la finance climat sont organisés en marge de la conférence.

Dans le cadre de l’élargissement de sa coopération avec de grandes institutions dans le domaine de la Commande publique , le Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP) et Expertise France organise du 13 au 17 Novembre 2017, un atelier de validation des modules de formation sur les marchés publics.
 Cet atelier se tient dans la salle polyvalente du PSSFP sis à l'immeuble de la solidarité Messa - Yaoundé. Cette formation est destinée à des formateurs, cadres et partenaires techniques, AFD, DREF, MINMAP, ARMP. Il est animé par Laurent DENOUX expert international sur l’Achat Public, actuellement responsable ministériel des achats au Ministère de l'Économie et des Finances de France.
Il a profité de son séjour pour visité les locaux du PSSFP accompagné de M.BASAHAG Achille, président du comité de pilotage.

L’organisation de la 2ème édition de la Conférence internationale des instituts des finances publiques d’Afrique s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique 2020 du ministère de l’Economie et des Finances. Cette vision consiste à renforcer le partenariat avec les pays africains.

 L’amélioration de la gestion des finances publiques est aujourd’hui considérée comme un impératif à même de libérer davantage de marge de manœuvre aux Etats africains appelés à investir massivement dans des secteurs clefs, pour ne citer que le capital humain et les activités marchandes créatrices de valeur.

C’est dans ce contexte que l’Institut des finances, relevant du ministère marocain de l’Economie et des Finances, organise, du 21 au 23 novembre 2017 à Marrakech, en partenariat avec le Programme supérieur de spécialisation en finances publiques (PSSFP) du Cameroun, la 2ème édition de la Conférence internationale des instituts des finances publiques d’Afrique (CIFP 2017).

Cette manifestation internationale, appuyée par Expertise France, a comme thématique centrale: «La nouvelle gouvernance des finances publiques : vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable».

 

La pertinence du sujet a trait à l’impératif pour les pays en voie de développement d’améliorer le taux d’activité de la gente féminine, tout en créant les mécanismes facilitant la participation des femmes à la création de richesse.

Notons que la manifestation s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique 2020 du ministère de l’Economie et des Finances consistant à renforcer le partenariat avec les pays africains. L’objectif visé à travers l’ouverture sur les instituts et organismes de formation du continent est de promouvoir le travail en réseau, tout en donnant un coup à la mutualisation et la création de synergies au bénéfice de l’échange d’expertise et de partage des bonnes pratiques.

Le rendez-vous qui sera dominé par les débats autour de la nouvelle gouvernance financière publique ayant fait ses preuves ailleurs, devrait enregistrer la présence de plusieurs experts internationaux et responsables des Instituts des finances provenant de plus de 40 pays.

 

Last but not least, des ateliers de formation sur la finance climat seront organisés en marge de la conférence.

 

 

 

Page 1 sur 2

Actualité

Création à Marrakech du Réseau des Instituts des finances…

Nov 25, 2017 171
Un Réseau visant la création d’un cadre de réflexion, de rencontres et d’échanges entre les Instituts des finances…

Conférence Internationale des Instituts des Finances…

Nov 25, 2017 158
Les instituts des finances sont des acteurs majeurs de la modernisation de l’action publique et contributeurs aux…

Appel à Candidature, 5ème promotion Master en Finances…

Nov 24, 2017 6320
LE RECTEUR DE L’UNIVERSITE DE YAOUNDE II-SOA Communiquent Un appel à candidatures est lancé pour l’entrée au niveau 1…
Scroll Up