CONFERENCE AU PSSFP
  • Register
vendredi, 02 mars 2018 09:03

CONFERENCE AU PSSFP

Rate this item
(0 votes)

L’Amphi II du Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP) a abrité ce jeudi 1er Mars 2018 à 13h, une conférence sur le thème : FINANCING CAMEROON’S INFRASTRUCTURE : PERSPECTIVES AND CHALLENGES, animée par Monsieur NGANJE KINGE MONONO, Inspecteur Principal du Trésor, Payeur Percepteur à la Mission Permanente du Cameroun l’ONU, New-York.

Modérée par Mme NDENDE Caroline, Vice-Présidente du Comité Scientifique au PSSFP, la conférence avait pour objectifs d’établir le lien entre le développement des infrastructures en Afrique et la croissance, et de mener une réflexion sur les mécanismes innovants de financement de ces infrastructures pour permettre leur réalisation.

Après avoir fait, sans complaisance, un état des lieux du secteur infrastructurel en Afrique en général, au Cameroun en particulier, l’Expert a souligné que l’accès aux infrastructures est un facteur déterminant pour la croissance économique et le développement des pays africains. Les besoins sont immenses et cependant, les ressources internes et externes existantes sont bien loin de permettre leur satisfaction.

En ce qui concerne le Cameroun, l’intervenant fait le constat qu’une amélioration des infrastructures entre 2000 et 2005 a boosté la croissance économique du pays de 1,26% dans la période. Des progrès ont été observés dans le secteur mais d’importants défis restent à relever. Ces défis sont de tous ordres : politiques, sociaux, techniques et technologiques, organisationnels, institutionnels etc …. Car l’état actuel des infrastructures est plutôt considéré comme un obstacle à la croissance du fait des insuffisances observées dans les domaines portuaire, aéroportuaire, de l’énergie et de l’eau, des transports, des technologies de l’information et de la communication.

Le diagnostic établi appelle des actions de la part des pouvoirs publics dans le but d’étendre et d’améliorer le patrimoine infrastructurel du Cameroun dans des zones clés. Des stratégies de financement de ces actions peuvent être envisagées soit par le recours à un endettement contrôlé et efficient, soit par la réalisation d’économies dans la formation des coûts ou dans la fixation des tarifs, soit par la réduction des pertes (des gaspillages) en eau et énergie, soit par l’adoption de technologies moins coûteuses, soit encore par la réduction des inefficacités opérationnelles et financières. L’étude qui a été menée en ce sens donne des chiffres édifiants.

En plus, le partenariat public-privé est un mécanisme innovant de financement des infrastructures qui permet de réduire le coût et le risque liés à un endettement sur les marchés financiers ou auprès des partenaires traditionnels. Pour en garantir la réussite, des étapes importantes sont à respecter, qui vont de l’identification des projets à leur réalisation, en passant par l’évaluation des offres, et le choix du ou des partenaire(s).

Au regard des questions posées au cours des débats qui ont suivi, l’on peut affirmer que le sujet a emporté l’intérêt de l’assistance qui était constituée, en plus des auditeurs du PSSFP, du DAG  du MINHDU et de l’IG du MINATD qui ont tenu à suivre la conférence jusqu’au bout.

En raison de difficultés techniques, cette conférence n'a pas pu être enregistrée. Nous vous présentons nos excuses.

 

Read 791 times

Actualité

APPEL A CANDIDATURE : Formation certifiante en marchés…

Aoû 31, 2018 620
Par décret n°2018/366 du 20 juin 2018 du Chef de l’Etat, portant code des marchés publics, le Cameroun instaure un…

CONFERENCE AU PSSFP

Mar 02, 2018 792
L’Amphi II du Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP) a abrité ce jeudi 1er Mars 2018 à…

Communiqué portant résultats d'admission en Master au PSSFP

Fév 27, 2018 5034
Les candidats dont les noms suivent, classés par ordre alphabétique, sont déclarés admis en première année de Master en…
Scroll Up