MOT DU DGTCFM
  • Register
vendredi, 10 janvier 2014 20:12

MOT DU DGTCFM

Written by 
Rate this item
(1 Vote)

DGTCFMMesdames et Messieurs,
Sous la haute impulsion de Monsieur le Ministre des Finances, il a été mis en place un Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP).
Ce programme qui vise, à terme, la création d’un Institut Supérieur de Spécialisation en Finances publiques, en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et sous la tutelle académique de l’Université de Yaoundé II-Soa, se veut une réponse du gouvernement aux besoins énormes en renforcement des capacités suscités par la reforme des Finances Publiques.
Les formations retenues et développées dans le cadre dudit programme répondent bel et bien aux attentes des cadres opérationnels des administrations. Elles touchent à plusieurs domaines de compétences nouvelles.
La gestion budgétaire connaît depuis l’avènement du budget - programme, une montée en puissance. Les politiques, les acteurs et cadres opérationnels, le public, les membres de la société civile y fondent des espoirs nouveaux, ce d’autant plus que la gestion axée sur les résultats est un paradigme à découvrir.
La comptabilité et l’audit présentent également des visages nouveaux. La nouvelle comptabilité publique née de la loi n° 2007/006 du 26 Décembre 2007 portant Régime Financier de l’Etat, vise à rendre l’image la plus fidèle de la situation financière et patrimoniale de l’Etat et des organismes publics, en s’inspirant des normes internationales applicables en la matière.
D’autres formations tout aussi pointues que les deux premiers modules, concerneront la gestion de la trésorerie, la réforme des marchés publics, la montée en puissance de la décentralisation, ainsi que les formations transversales.
J’ai la conviction que l’ensemble des personnels de l’administration publique camerounaise, les étudiants des cycles professionnels, le secteur privé et les partenaires au développement trouveront un grand intérêt dans les formations proposées. J’invite par conséquent les uns et les autres à s’y inscrire.
Moh Sylvester Tangongho

Read 12828 times Last modified on vendredi, 23 mai 2014 09:18
Scroll Up