CONTEXTE ET JUSTIFICATIF
  • Register

Objectif

Cette filière vise à faire connaitre les liens entre le développement local et la gouvernance et à préparer aux fonctions de cadres administratifs et financiers dans les collectivités locales ainsi que dans les organismes publics ou privés qui entretiennent des rapports avec elles.

Compétences visées

·         maîtriser les règles et procédures applicables à la fonction publique territoriale ;

·         analyser et synthétiser des documents de nature juridique, utiliser les techniques de veille règlementaire.

·         appliquer les principes de gouvernance liées à l’administration du territoire;

·         mettre en œuvre les outils de développement local ;

·         exécuter les opérations budgétaires et comptables.

Débouchés

·         Organismes du secteur public

·         collectivités territoriales ;

·         administration publique de l’Etat ;

·         établissements publics d’intérêt communautaire ;

·         entreprise du secteur public et parapublic.

·         Organismes du secteur privé

·         grandes entreprises ;

·         organismes professionnels ;

·         juriste appui-conseil des entreprises.

·         Organismes à vocation internationale

·         projets d’appui au développement local  des organisations internationales ;

·         organismes intergouvernementaux de financement de projets locaux.

 

 

 

Coût  total de la formation en MASTER II : 2 000 000 (deux millions) FCFA

Soit 1 000 000 ( un millions ) par an payable en deux tranches

Intitulé

montant

1

Coût total de la formation en MASTER II

2 000 000 FCFA

2

Coût pour un an

1 000 000 FCFA

 

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux de vous présenter le catalogue des formations continues qui seront développées au cours de l’année 2014 dans le cadre du Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP).

La mise en œuvre intégrale de la loi N° 2007 / 006 du 26 décembre 2007 portant Régime Financier de l’Etat a consacré une double reforme dans notre pays :

• La réforme budgétaire par l’avènement du budget programme;

• La réforme comptable à travers la mise en place de la comptabilité patrimoniale.

Il s’agit d’un saut qualitatif dans la nouvelle gestion publique inspirée des normes internationales et des bonnes pratiques. Ce chantier appelle un esprit nouveau et une capacitation des ressources humaines chargées de la mise en œuvre de cette nouvelle philosophie. Le gouvernement de la République conscient de l’enjeu de la réforme qui, au-delà du triangle national, va également impacter les autres pays membres de la CEMAC, a cru utile de mettre en route un institut de formation de haut niveau à même de traduire de manière profonde la nouvelle vision de la gestion publique.

C’est dans cette perspective que le PSSFP, première étape vers la création de l’Institut Supérieur des Finances Publiques du Cameroun a vu le jour avec la forte implication du Ministère de l’Enseignement Supérieur à travers l’Université de Yaoundé II Soa, unité d’opérationnalisation dudit programme. Le souci est de permettre le développement des formations continues de qualité, mais surtout adaptées aux réalités locales avec la participation des experts internationaux de renom.

La formation continue dans une administration qui se veut moderne, est un vecteur de performance ; puisqu’elle contribue à l’amélioration et au renforcement des compétences et des capacités et aide à les adapter aux nouvelles pratiques et méthodes. Les mutations qui vont s’opérer dans le domaine de la gestion des Finances Publiques constituent aussi des menaces que des opportunités selon le niveau de qualifications et de compétences que possède l’agent public. Il est évident que plus on est formé, plus on est en mesure de gérer les situations de mutation.

C’est pourquoi les qualifications universitaires mais également la validation des acquis de l’expérience (VAE) seront prises en compte dans le choix des cadres retenus dans lesdites formations. Le maître mot est de ne pas attendre la réforme mais d’anticiper pour ne pas la subir.

Aussi, j’invite les acteurs opérationnels des administrations financières de l’Etat, des EPA, des CTD, les operateurs privés, toute la communauté nationale, les cadres des pays membres de la CEMAC, les partenaires au développement, les membres de la société civile, à trouver en ce programme de formation l’accompagnement nécessaire pour la réussite des réformes en cours dans le domaine des Finances Publiques.

Qu’il me soit également permis de convier l’ensemble du personnel du Ministère des Finances à tirer le meilleur parti de l’offre de formation ainsi proposée, car elle obéit à un souci d’arrimage de notre modèle de gestion à l’évolution des grandes priorités de l’action publique. Elle est ouverte au soutien des partenaires au développement. La plus grande satisfaction que nous pourrions tirer de sa mise en oeuvre serait la très grande participation des acteurs à tous les niveaux.

Sans votre soutien, il nous sera difficile d’élargir notre horizon pour répondre aux besoins de la communauté financière, à l’heure où elle doit relever les défis d’adaptation induits par la réforme des Finances Publiques en zone CEMAC.

Alamine Ousmane Mey

 

Mesdames et Messieurs,
Sous la haute impulsion de Monsieur le Ministre des Finances, il a été mis en place un Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP).
Ce programme qui vise, à terme, la création d’un Institut Supérieur de Spécialisation en Finances publiques, en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et sous la tutelle académique de l’Université de Yaoundé II-Soa, se veut une réponse du gouvernement aux besoins énormes en renforcement des capacités suscités par la reforme des Finances Publiques.
Les formations retenues et développées dans le cadre dudit programme répondent bel et bien aux attentes des cadres opérationnels des administrations. Elles touchent à plusieurs domaines de compétences nouvelles.
La gestion budgétaire connaît depuis l’avènement du budget - programme, une montée en puissance. Les politiques, les acteurs et cadres opérationnels, le public, les membres de la société civile y fondent des espoirs nouveaux, ce d’autant plus que la gestion axée sur les résultats est un paradigme à découvrir.
La comptabilité et l’audit présentent également des visages nouveaux. La nouvelle comptabilité publique née de la loi n° 2007/006 du 26 Décembre 2007 portant Régime Financier de l’Etat, vise à rendre l’image la plus fidèle de la situation financière et patrimoniale de l’Etat et des organismes publics, en s’inspirant des normes internationales applicables en la matière.
D’autres formations tout aussi pointues que les deux premiers modules, concerneront la gestion de la trésorerie, la réforme des marchés publics, la montée en puissance de la décentralisation, ainsi que les formations transversales.
J’ai la conviction que l’ensemble des personnels de l’administration publique camerounaise, les étudiants des cycles professionnels, le secteur privé et les partenaires au développement trouveront un grand intérêt dans les formations proposées. J’invite par conséquent les uns et les autres à s’y inscrire.
Moh Sylvester Tangongho

 

Master en Finances Publiques – Partenariat avec l’Université de Yaoundé II

CALENDRIER ACADEMIQUE DE LA PREMIERE ANNEE

Février 2014 – Janvier 2015

Premier semestre: Février - Juillet 2014

Code

Unité d'enseignement

Périodes

Equipe pédagogique

MODULE FINANCES PUBLIQUES

JOURNEE DE

RENTREE

Présentation générale du Programme

 

M. Sylvester MOH TANGONGHO

Initiation à la méthodologie de recherche

 

Pr Henri WAMBA

TFP01, S1

Notions fondamentales sur les Finances Publiques:

 

M. Claude REMONDET

Les Finances Publiques et la nouvelle gouvernance budgétaire

 

Le cadre normatif des Finances Publiques et les principes du droit budgétaire

 

Définitions, domaines d'application et principes

 

Pr Henri WAMBA

Le budget public: préparation, exécution, contrôle

   

Programmation budgétaire

 

FPL02, S1

Finances publiques locales et fiscalité des CTD

 

M. MBARGA ASSEMBE Luc Roger

M. Désiré Joseph ETOUNDI

EPP04, S1

Economie de Politiques publiques:

 

Pr Isaac TAMBA

Définition des concepts

 

Approches empirique et factuelle

 

Les modèles économiques

 

Les politiques publiques et les interventions de l’Etat

 

PFP05, S1

Programmation financière et politique de stabilisation macroéconomique:

 

M. Blaise Eugène NSOM

Les agrégats de la comptabilité nationale

Les mécanismes d'élaboration des politiques macroéconomiques

 

M. Gabriel NGAKOUMDA

Mme Sylvie EYEFFA

ICE06, S1 

Institutions de Contrôle et d'Evaluation des Finances Publiques :

   

Organisation des Institutions de Contrôle

 

M. Marc MENDOUGA ALIMA

Organisation du Contrôle des Finances Publiques au Cameroun

 

M. Elie NDJOM NACK

GTE07, s1

Gestion de la Trésorerie des Entités Publiques

 

M. Léonard KOBOU DJONGUE

M. Serge Julien ABOUEM A BOULL

FGE08, S1

Fiscalité Générale:

 

 M. David BOUMTJE

Dr Mathias MEBENGA

Théorie générale de l'Impôt

 

Grands principes du droit fiscal

 

Fiscalités spécifiques

 

 M. Adrien TOCKE

IAG09, S1

Informatique appliquée à la Gestion des Finances Publiques

 

M. NSASSO BILE

 

M. Protais BESSALA

Deuxième semestre: Juillet 2014 - Janvier 2015

MODULE ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE ET FINANCIER DE L’ETAT

IFN11, S2

Institutions Financières nationales, régionales et internationales (Banque Centrale, BEAC, BM, FMI…) et Développement économique

 

M. Jean TCHOFFO

 

M. Jean-Marie Benoît MANI

MFS12, S2

Marchés Financiers et Stratégies de Financement de l'Etat et des Entreprises

 

Mme Caroline NDENDE

 

Mme Jacqueline ADIABA

MEP13, S2

Management des Etablissements et Projets publics

 

Dr Jean BEGNE

 

M. Kisito NGOA

PPG14, S2

Procédures de Passation et de Gestion des Marchés Publics

 

M. Valentin EPOUPA

 

M. (MINMAP)

NGD15, S2

Négociation et Gestion de la Dette Publique :

 

M. Bruno IBOKLENE

Equilibre budgétaire et dette publique

 

M. EWOLO MANI

EDG16, S2

Ethique, Déontologie et Gouvernance

 

M. Gilbert BAYOÏ

 

Mme (SPRA) ou M. UM

SMA17, S2

Statistiques Monétaires et Analyse multicritères des données

 

M. Gabriel NGAKOUMDA

 

M. Jean-François NOAH

 

M. MBOMPIEZE

CGE18, S2

Comptabilité Générale

 

M. Leonard AMBASSA

 

M. David BOUMTJE

IER19, S2

Intégration Economique Régionale et Insertion internationale

 

Pr Isaac TAMBA

 

M. Grégoire MEBADA

HCI20, S2

Harmonisation Comptable Internationale (IAS/IFRS) et Système Comptable OHADA

 

M. Moïse NTOWE NGOUNOU

M. Paul ESSIMI NGONO

CSD21, S2

Cadre Stratégique de Développement du Cameroun

 

Pr Isaac TAMBA

 

M. Didier Gilbert EDOA

 

Actualité

Création à Marrakech du Réseau des Instituts des finances…

Nov 25, 2017 117
Un Réseau visant la création d’un cadre de réflexion, de rencontres et d’échanges entre les Instituts des finances…

Conférence Internationale des Instituts des Finances…

Nov 25, 2017 111
Les instituts des finances sont des acteurs majeurs de la modernisation de l’action publique et contributeurs aux…

Appel à Candidature, 5ème promotion Master en Finances…

Nov 24, 2017 4688
LE RECTEUR DE L’UNIVERSITE DE YAOUNDE II-SOA Communiquent Un appel à candidatures est lancé pour l’entrée au niveau 1…
Scroll Up